Témoignage de Marie-Delphine

 
 
 

Mon pèlerinage de neuf jours à pied vers le sanctuaire de Notre-Dame du Cap avait comme objectif de demander les grâces de confiance mais aussi de prier pour différentes intentions qui m’étaient confiées.

La belle nature, le climat de prière en silence eMarcheurs 2t les citations qui marquaient le parcours de la marche m’ont favorisée pour aller creuser au plus profond de mon cœur et reconnaître cette présence divine qui habite et que j’ignorais souvent.


La marche était pour moi un lieu de rencontre des personnes qui nous accueillaient avec bonté dans leurs domiciles pour nous reposer un peu. Cela m’inFamillevitait à vivre dans la gratuité et la gratitude. J’ai vécu de la compassion envers une famille qui nous a partagé sa situation de maladie que les médecins n’identifiaient pas. J’ai reconnu Jésus souffrant dans cette famille et je continue de prier pour elle.

Par des rencontres avec mes compagnons de route, dans différentes activités et par des conversations, j’ai beaucoup admiré l’ouverture des gens qui partageaient leur vie, dans le groupe, ou en particulier. Cela Discutionm’a aidée à découvrir que je suis capable d’écouter l’autre et d’avoir confiance en moi et aux autres, même si je me sentais petite devant la confiance de la personne qui me parlait. Nous avons eu différentes célébrations de messe, d’ADACE et celle du pardon où j’ai bien compris, par les expériences des gens du groupe, que le pardon est un don, une grâce de Dieu qui nous laisse plus libre, plus joyeuse lorsque nous l’avons reçue et que nous accordons le pardon. J’ai beaucoup aimé le partage de la Parole de Dieu qui m’a fortifiée dans mon cheminement vocationnel surtout que les évangiles de cette semaine étaient en rapport avec le renoncement, l’abandon et la confiance en Dieu ; aussi par le Psaume 22,3 où le Seigneur me rassurait qu’Il me conduit sur le juste chemin pour l’honneur de son nom. Là, j’ai senti une parole réconfortante.

groupe novice fLa collaboration et l’humour du groupe m’a aidée beaucoup à me sentir plus détendue malgré les longues distances parcourues. Le matin, après une nuit de repos et des exercices physiques que nous faisions, je me retrouvais en forme, avec le courage de reprendre la route.

En arrivant au sanctuaire, les cloches sonnaient et les gens nous applaudissaient, cela m’a fait ressentir une joie intérieure et a fait disparaître la fatigue. Aussi, le thème du sanctuaire : « Si j’ouvrais la porte » était pour moi une invitation profonde à reconnaître la présence divine en chaque personne comme je l’ai vécu pendant la marche.

Marie-Delphine 44Je continue à découvrir que le Seigneur a toujours été dans mon évolution et sur ma route ; il a mis des personnes exemplaires ce qui m’encourage et me donne plus d’espoir pour lui confier ma vie de chaque jour pour qu’il fasse de moi ce qu’il veut.

Par Marie Delphine Tuyishime, novice de 1ère année

2 Comments

  1. by Lise Hamel on 9 septembre 2016  20 h 48 min Répondre

    Ton témoignage m'a beaucoup plu. quel enrichissement! Quelle belle expérience. Lise

  2. by Bénédicte on 5 septembre 2016  10 h 43 min Répondre

    Merci Marie-Delphine pour ce touchant témoignage rempli d'émerveillement, de simplicité, de compassion. Vous avez fait cette longue marche aussi pour porter de nombreuses intentions qui vous ont été confiées : que le Seigneur exauce ces prières égrenées au fil des kilomètres et vous accorde maintenant une bonne récupération.

Leave a reply

Your email address will not be published.

 
Seo wordpress plugin by www.seowizard.org.