Retraite en ligne de carême avec Mgr Jérôme Beau : « Ton amour, Seigneur, est la lumière de ma route »

 
 
 

13 février 2018

Pendant tout le temps de Carême, Mgr Jérôme Beau, évêque auxiliaire de Paris, propose trois fois par semaine aux lecteurs d’Aleteia une méditation sur l’amour que le Seigneur porte à chacun d’entre nous.

« Tu me scrutes et tu sais, Seigneur ; tu sais quand je me lève, quand je m’assieds, de très loin tu pénètres mes pensées. » (Ps 139, 1-2) « Qu’est-ce que l’homme, Seigneur, pour que tu penses à lui ? » (Ps 8, 5) Nous regardons les étoiles, l’immensité du monde… et nous, pauvres hommes, nous découvrons que tu nous aimes d’un amour unique, que chaque homme a de la valeur à tes yeux, que tu veux en faire la lumière des nations. En ce temps de Carême qui s’ouvre, laissons la profondeur de cette révélation éclairer notre être, notre vie, jusqu’à nous découvrir fils de la résurrection.

« Unifie mon cœur pour qu’il craigne ton nom.«  (Psaume 86, 11).

Qu’attendons-nous de ce temps de Carême ? Peut-être d’entrer dans l’intériorité de notre cœur, de découvrir que tu es présent au plus profond de nous-mêmes, au plus profond de tout homme, que tout homme est créé à ton image et selon ta ressemblance (Gn 1, 27).

Nous sommes capables d’aimer parce que tu nous aimes, de nous donner parce que tu te donnes à nous. Tu nous parles à travers ta Parole, à travers les événements, toute la Révélation, et tu nous apprends, dans ta Parole, à entrer en relation les uns avec les autres.

Dans notre vie, nous pouvons avoir beaucoup de relations les uns avec les autres. Mais pour ce que ces relations puissent prendre du poids, de la consistance, de la vérité, il est important que nous sachions entrer à l’intérieur de nous-mêmes. Lorsque ce que nous vivons à l’extérieur de nous-mêmes prend réalité à l’intérieur de nous-mêmes, alors nous sommes capables d’une vraie fraternité.

Que ce temps de Carême nous aide à nous découvrir devant toi parce que tu nous aimes et à entrer ensemble dans une relation de fraternité parce que nous aurons accepté que tu habites en nous, que tu fasses en nous ta demeure.

Source : Aleteia

Leave a reply

Your email address will not be published.

 
Seo wordpress plugin by www.seowizard.org.