Courriel des anges

 
 
 

Partagez avec nous votre expérience

30 Comments

  1. by Lise Hamel on 4 mai 2016  10 h 00 min Répondre

    L'ange de la mort demande un sursis pour Lise.
    Il y a quelques jours, je revenais de la messe avec une compagne. Nous avions à traverser une rue importante. Nous attendions debout, face à un passage pour piétons. Un agent de la circulation, se trouvait sur le trottoir, derrière nous. très près de nous. J'avais déjà les pieds sur le pavement de la rue prête à traverser. Sodain j'ai vu l'agent faire un signe au jeepney qui venait, j`ai cru qu'il lui faisait signe d'arrêter. J'ai interprété le geste de l'agent comme un geste pour stoper la voiture. Malheureusement c'était le geste pour inviter le chauffeur de la jeepney à passer au plus vite pour me laisser la place. Au même moment, je me suis lancée sur la route pour traverser. Ma compagne n'a eu que le temps de me saisir brusquement pour m'arrêter. Le véhicule, en vitesse, est passé à quelques pouces de distance avec moi. Je n'ai senti que le bruit et le vent et j'ai vu soudainement la voiture qui filait. Ma conclusin, l'ange de la mort, a demandé au Seigeur un sursis pour moi. Je n'étais pas prête à quitter si viste cette terre que j'aime. Ma compagne aurait été aussi frappée et notre troisième compagne aurait eu du mal à apprendre une telle nouvelle. Merci bel ange et merci Seigneur pour avoir accepté de me donner un sursis. L'ange de me répondre que c'est leur travail de protéger les humains dans toutes les situaions.

  2. by Lise Hamel on 8 août 2015  2 h 28 min Répondre

    Vous pensez peut-être que les anges m'ont abandonnée.! Depuis avril, je n'ai plus écrit. La simple raison en est une de fausse humilité. D'abord, je suis la seule à écrire sur mes visites d'anges. Je ne sais même pas s'il y a des personnes qui les lisent! Mais aujourd'hui, un ange m'a suscité à l'oreille de continuer à écrire car en présentant mes témoignages, je parle de la manifestation de la tendresse de Dieu à qui veut la recevoir. Parce que, des visites d'anges, j'en ai tous les jours et pas une seule seulement. Le soir, avant de dormir, je remercie le Seigneur pour s'être manifesté à moi à plusieurs occasions. Dieu sait combien j'apprécie ces visites!
    Hier, j'ai osé m'aventurer et je suis allée seule en ville, à pieds. Je ne suis pas chez-nous, je suis dans une autre cité pour prendre un mois de repos. Comme d'habitude, je me suis perdue. Je n'ai pas le sens de l'orientation. Je ne savais plus vraiment où je me trouvais. Je n'avais aucun no de téléphone pour appeler à l'aide. Non, je n'ai pas paniquer. J'ai arrêté de marcher. J'attendais de l'aide. Une dame âgée, avec les cheveux blancs, une étrangère par dessus le marché, j'ai vite attiré l'attention. Deux belles jeunes filles s'approchèrent de moi en me demandant si j'avais besoin d'aide. Voilà mes deux beaux anges d'aujourd'hui. Je n'avais aucune adresse, j'avais oublié de prendre l'adresse de ma résidence mais j'avais l'image d'un grand édifice en face du nom de City Land. Les jeunes filles ne se sont pas contentées de m'indiquer le chemin mais elles sont venues me reconduire à la porte de la maison. En route, nous avons parlé de vie religieuse missionnaire...

    • by Danielle on 4 septembre 2015  2 h 06 min Répondre

      Bravo Lise, continue de nous parler des visites. Nous sommes toujours entourées mais on s'en rend tout simplement pas compte.
      Et, c'est vraiment quand on est le plus démunie que les anges se manifestent le plus. Merci pour ton témoignage.

  3. by Lise Hamel on 11 avril 2015  10 h 01 min Répondre

    L'ange du Vendredi Saint
    Je n'ai jamais compris pourquoi on couvre les statues des saints dans les églises durant le temps du carême. Cela ne m'a pas seulement intriguée mais choquée. Pourquoi ne peuvent-ils pas s'unir à nous pour suivre Jésus dans la montée pascale?. Voici ce qui est arrivé chez nous dans notre petite chapelle le Vendredi Saint . La sœur sacristine décide, en ce jour du Vendredi Saint, de couvrir aussi nos statues et même le beau crucifix qui nous aide à vivre ce Vendredi Saint. Je suis à prier dans la chapelle. Je me sens indignée mais je n'ose pas réagir; d'abord, c'est grand silence aujourd'hui. Je ferme les yeux et je m'en plains au Seigneur. Je décide de le contempler dans mon coeur. Le crucifix dans son grand voile violet n'a plus aucun attrait pour moi. A un moment donné, j'ouvre les yeux et qu'est-ce que je vois? Le voile violet est enlevé devant le crucifix et il repose sur la stalle de St-Joseph, posé là délicatement. Comment cela est-il arrivé? Il n'y a personne d'autre dans la chapelle. Si le linge était tombé de lui-même, il serait là sous la croix en désordre. Tout à coup, j'ai compris et une douce voix me disait: tu peux maintenant me contempler sur la croix. Je suis là qui te regarde. Je ne vous le cache pas, les larmes ont coulé de mes yeux. Encore la visite de Dieu par son ange et je l'ai baptisé: Ange du Vendredi Saint. Je ne t'oublierai jamais.

  4. by Lise Hamel on 31 mars 2015  7 h 47 min Répondre

    Je suis surprise et déçue. J'aurais cru que plusieurs personnes nous auraient partagé des visites d'anges. Surtout, ne me dites pas que vous n'en n'avez pas. Dieu est généreux dans ses communications avec les humains. Il exprime son amour à travers des personnes, des événements. C'est une de ses tâches qu'Il confie à ses anges. Certes, il faut des yeux de foi pour le voir et le reconnaître. Le fait de partager nos expériences de visites encourage et développe chez nous une attention spéciale au courriel de Dieu, non à travers l'internet mais à travers ses anges.

  5. by Lise Hamel on 5 février 2015  8 h 38 min Répondre

    Aujourd'hui, c'est un petit ange rose musulman qui est venu à mon secours avec un parapluie car la pluie m'a surprise en chemin. Je me pressais pour arriver à la maison quand soudain, un petit ange rose, avec parapluie rose m'a abritée sous son ombrelle et s'est rendu avec moi jusqu'à la maison. Nous ne parlions pas la même langue mais, pas nécessaire. Le sourire de mon ange m'a parlé d'amour. Une heure plus tard, avec mon propre parapluie, je me rendais à l'épicerie. Une dame qui avait vu la scène m'a dit que cette petite fille de 6 ou 7 ans était musulmane. Elle était heureuse de m'informer de cela. C'est un témoignage d'amour.

  6. by Lise Hamel on 18 novembre 2014  8 h 02 min Répondre

    Un jeune ange m'a visitée aujourd'hui. Il était si discret mais si présent, oui présent à ma peur. Après un an ici où je vis comme missionnaire, j'ai encore très peur de me rendre à l'église pour la messe le matin parce que je dois traverser une rue achalandée par le trafinc.. D'habitude une compagne se joint à moi et m'aide à traverser la rue. Si le suis seule, il se présente à peu près toujours quelqu'un qui devine ma peur et me prend le bras pour traverser. Ce main, un petit garçon d'environ 4 ans traversait en tenant fort la main de sa maman. Tout à coup, il se tourna vers moi et me tendit l'autre main pour me rassurer. Je ne savais plus qui rassurait qui. Mais la maman cru que je voulais aussi aider son enfant à traverser mais tl n'était pas mon but et elle me remercia par un beau sourire. Comment je pourrais rassurer quelqu'un, ne serait-ce qu'un enfant quand moi-même, je suis victime de la peur. Non ce petit enfant, je l'ai senti comme un ange qui venait à ma rencontre ce matin. Merci pour la compagnie.

  7. by P.H. on 19 septembre 2014  10 h 22 min Répondre

    J'ai bien aimé tous les vidéos de cette page et aussi, la dernière vdéo de Taizé. C'est éclairant et dynamisant!
    Je désirerais que tous les jeunes en particulier en prennent connaissance.

  8. by Lise Hamel on 30 août 2014  4 h 47 min Répondre

    J'enregistre aujourd'hui la belle visite fraternelle de quelques anges compatissants. Ils viennent du Canada, plus spécifiquement de la maison mère et m'envoient des petits mots de consolations pour la perte de mon frère bien-aimé: Bruno. Vivre un deuil loin de sa famille, c'est pénible mais le Seigneur se charge de consoler la personne éprouvée en lui envoyant ses anges. Ils sont 5 et ils ont voyagé par la poste. Merci chers anges fraternels.

  9. by Lise Hamel on 30 août 2014  4 h 42 min Répondre

    L'ange guénille ( ou l'ange chiffon)
    Drôle de nom, mais c'est ainsi que se définit l'ange qui me visite aujourd'hui. Je donne le contexte de sa visite. Je remarque depuis quelques temps que ma caisse ne balance pas. Je suis envahie par le doute. Quelqu'un ou quelqu'une visite ma caisse et se sert à son aise. Les montants sont assez importants. Comment trouver un voleur. J'en parle à mes anges. Ce matin, à mon retour à la maison après une absence de quelques heures, je trouve dans ma chambre un chiffon (une guénille pour le nettoyage) qui repose par terre, tout juste devant le tiroir où se trouve l'argent., Mon réflexe immédiat, compter ma caisse. En effet il manque un bon montant d'argent, encore une fois... L'ange guénille me dit: cherche l'utilisateur du chiffon de nettoyage et tu as le voleur. Conclusion: bonne instruction. Le voleur est à découvert et il avoue ses nombreux vols. Ma naîveté en essuie un coup et je deviens plus vigilente. Merci ange chiffon.

    • by Danielle on 26 novembre 2014  12 h 34 min Répondre

      Encore faut-il avoir l'esprit assez ouvert pour voir et déchiffrer tout ces messages des anges. Vous êtes bien accompagnés sœur Lise, c'est toujours inspirant de vous lire. Cette histoire me permet de faire davantage attention à la présence de l'aide céleste qui m' est offerte et de garder mon esprit ouvert. Je vous embrasse fort. XXX

  10. by Katerine Ponce on 13 août 2014  10 h 23 min Répondre

    Le 02 août 2014, à la solennité de Notre-Dame des Anges, nos deux aspirantes, Judith Kilibati et Joséphine Litho, ont fait leur entrée au pré – noviciat à la maison de formation à Kisangani. La messe a été célébrée par le Père Jean de Dieu Bokumu. La responsable de la Maison Sr. Marie Claude les a accueillies au nom de la congrégation et notre Sr. Fernande leur a remis la médaille de la Vierge. Voici quelques images que je voulais vous partager. Prions pour que le Seigneur les garde joyeuses et fidèles à leur vocation.

    Pour visionner ces 2 vidéos que j'ai filmées lors de la célébration, cliquez sur la rubrique « Où sommes-nous », puis cliquez sur le drapeau du Congo.

  11. by Lise on 9 août 2014  10 h 03 min Répondre

    Oh! les anges ne me visitent plus... qu'est-ce qui se passe? Où sont-ils donc mes amis? J'ai eu ma réponse. Je suis trop préoccupée par toutes sortes de choses, ils passent mais je ne les vois pas. Je comprends maintenant que certaines personnes n'ont jamais de visites d'anges. Elles sont trop pressées, trop concentrées sur autre chose, trop occupées.... Les anges ne font pas de bruit parce qu'ils ne veulent pas déranger ni s'imposer. . Cette semaine, je me suis adressée à eux directement. Nous voulions prendre quelques jours de vacance et nous rendre à la mer pour nous détendre mais il pleut chaque jour, 10 fois par jour, C'est la saison des pluies. Quelle joie pourvons-nous avoir au bord de la mer dans la pluie?. Les anges, sur notre demande, s'en sont occupés. Nous avons eu 4 jours de beau soleil, sans nuages et sans pluie. en pleine saison des pluies, c'est formidable! Merci beaucoup mes amis. Je serai plus attentive à vos visites. .Je vous le promets.

    • by Louise on 9 août 2014  20 h 58 min Répondre

      Je vous partage une expérience que j'ai vécue dernièrement: je suis allée à l’hôpital dans le département de comptabilité ou l'on doit payer alors la jeune fille arrive et j'entre je paie et ensuite je repars rendue à la porte centrale je me rends compte que j'ai oublié ma canne alors je retourne aussitôt mais malheureusement la porte est fermée, alors j'ai pensé que la jeune fille était partie en pause alors je m'appuie sur le mur et j'attends, je ne sais pas quelle sorte d'air j'avais mais une dame (qui fut mon ange )me demandant si j'étais malade et si j'avais besoin d'aide alors je lui raconte que j'ai oublié ma canne à l'intérieur et que j'attends alors elle me dit rester là je m'occupe de voir si quelqu'un peux ouvrir la porte, elle en a mis plusieurs à la recherche et tout à coup arrive la jeune fille, après lui avoir expliqué j'entre prendre ma canne et je cherche mon ange qui avait disparu mais je l'ai retrouvé dans le petit magasin ou elle était en train de voir quelque chose j'ai donc pu la remercier et toute épanouie elle me dit c'est le moins que je pouvais faire. Merci mon ange..
      Louise

      • by Anonyme on 11 août 2014  3 h 35 min Répondre

        Merci Louise pour ton partage. Jésus a bien dit: "Je ne suis jamais seul, celui qui m'a envoyé est avec moi" , parfois Il est lui-même là, parfois Il envoie ses anges!

  12. by Paula on 23 juillet 2014  11 h 38 min Répondre

    Merci! Danielle de partager tes belles expériences . Cela me donne plus de foi en ces bons gardiens...

  13. by Lise on 22 juillet 2014  23 h 06 min Répondre

    Bravo Danielle, tu as rencontré Dieu et tu es encore vivante. Les anges font la fête là-Haut. Dieu, personne ne le voit sans mourir mais les anges, on peut les voir dans leurs acions, ils sont la bouche et le coeur de Dieu.

  14. by Danielle Connolly on 22 juillet 2014  5 h 35 min Répondre

    Durant mes premiers mois que j’ai vécu à Saigon pour débuter notre mission, j’étais seule avec deux jeunes vietnamiennes. Après trois mois, au moment du Jour de l’An Lunaire, mes jeunes partaient fêter dans leurs familles et moi je repartais pour les Philippines pour continuer d’y initier ma remplaçante. J’y retournais avec la deuxième partie du billet aller-retour avec lequel j’étais venue trois mois auparavant. J’étais aussi au bout de l’argent liquide dont je disposais pour les premiers mois d’ouverture de la mission. Je n’avais avec moi que l’argent d’une des jeunes qui l’avaient laissé en dépôt chez nous, soit environ 200$us. Et en plus, mon visa-touriste de trois mois terminait le 1er février.
    En ce 31 janvier 2011, mon vol était de nuit. Il y avait beaucoup de monde au guichet. Je suis passée vers 22h et au comptoir la préposée de vol m’a dit que je devais entrer aux Philippines avec un billet de sortie aussi pour donner la preuve que je ne vais pas rester au Philippines vu que j’y entrais comme touriste. Il me fallait acheter, ipso facto, un billet Manille-Saigon. Il est déjà plus de 22h, mon visa pour demeurer au Vietnam termine à minuit, mon avion est pour 01h30 du matin. Il me faut passer l’immigration avant minuit. Je suis entre deux lignes, je ne peux rester au Vietnam et je ne peux entrer aux Philippines. Je vais voir au comptoir de Vietnam Airlines, le billet coûte 350$. Mon Dieu… cela me dépasse tellement que je suis gelée sur place! Qui je connais ici qui parle français, qui a de l’argent et qui peut venir me l’apporter sur le champ? Je reste de longues minutes à ne pas trop croire ce qui m’arrive et combien la situation est aberrante.
    C’est la coutume, au Jour de l’An Lunaire, de donner des petites enveloppes rouges avec un petit montant d’argent à l’intérieur et… quand on est catholiques, d’y ajouter une Parole de Dieu qui servira comme parole d’inspiration pour l’année qui débute. J’avais remis des enveloppes aux jeunes filles qui nous fréquentaient mais une fille n’était pas venue me saluer, j’avais son enveloppe avec moi. M’est prise la curiosité d’aller voir qu’elle était la Parole qui était dans son enveloppe (le montant d’argent n’était que de la valeur de 10$). J’ouvre l’enveloppe, dans cette situation de non-sens, de non solution et ce que j’y lis est Crois-tu que je peux faire cela pour toi?
    Ouf, le cœur m’en manque. (même encore aujourd’hui, j’en ai le souffle couper en vous partageant cela) J’en pleure de consternation, seule dans cet aéroport d’où il faut que j’en sorte d’ici minuit. Oui, c’est vraiment juste Lui qui peut débloquer cette situation tout de suite!

    Alors, on se calme, Dieu travaille! Je me suis mise à penser : « qui est-ce que je connais dans cette ville? J’ai besoin d’une seule personne qui puisse m’aider : Le frère Louis? Il est vieux, parle français mais n’a pas un sou et ne peut venir ici en moto pour arriver dans moins d’une heure. Le père Công? Le curé de la paroisse où je vis, il dort déjà, il vit très pauvrement et ne sait pas assez le français pour comprendre une conversation téléphonique. Mon propriétaire? Peut-être qu’il a de l’argent, mais je ne peux absolument pas communiquer avec lui car je ne parle rien de vietnamien et lui rien de français ou anglais et en plus c’est le Jour de l’An Lunaire dans deux jours et tout l’argent est mobilisée pour vivre cet événement avec sa famille de quatre enfants.
    Alors, m’est venue l’idée que j’ai besoin d’abord d’une bouche… Ah, le frère Louis peut être la bouche…
    Voilà, j’appelle le frère s’il peut communiquer avec mon propriétaire et lui, avec ses enfants, verront comment ils peuvent m’aider. Toutes les possibilités se sont présentées, le frère faisait la bouche en communiquant au propriétaire et ensuite ne me rappelant pour me dire la suite et pour indiquer à quelle porte le propriétaire devait me retrouver à l’aéroport. Il est venu en toute vitesse en moto avec beaucoup plus d’argent que j’en avais besoin (quand c’est Dieu qui inspire, la générosité éclate!) et sans que nous sachions communiquer, tout a été possible. J’ai couru acheter le billet et repasser au comptoir pour me retrouver quelques minutes plus tard en attente d’embarquement de l’autre côté de l’immigration. Vraiment ce n’est que Lui qui pouvait, avec tous ses anges et toutes ses puissances, faire cela!
    Je n’en revenais pas. Ce propriétaire qui me connaît à peine depuis trois mois me prête la valeur de 150$us, sans assurance que je reviendrai, sans pouvoir me dire un mot que je comprenne.
    J’en étais demeurée estomaquée pendant bien des heures, de tout ce qui venait de m’arriver et combien tout avait été possible dans une situation sans issue dans ce pays que je connais à peine avec des gens qui me connaissent à peine. Surgissait en moi un, merci énormément Seigneur pour cette belle expérience de ton Esprit agissant dans tous ces gens, de tes Anges qui ouvrent des chemins, ouvrent des mains. Oui je reviendrai ici pour y ouvrir une maison pour nos sœurs et le futur de notre Congrégation, je suis certaine que toute situation impossible deviendra possible avec Toi, ici dans cette nouvelle mission. Et cela continue!!! Danielle

  15. by Anonyme on 22 juillet 2014  4 h 32 min Répondre

    On dit que les anges sont des « présences voilées » de Dieu! C’est rassurant de faire l’expérience de Leur présence, de se rendre compte que nous sommes « portées », surtout dans des situations où nous sommes très vulnérables, par des êtres plus grands que nous, quelque chose qui nous dépasse et dont nous ne pouvons pas nous en donner l’expérience par notre propre volonté.

    En mars dernier, juste avant le voyage de ma compagne Keiko pour son pays, j’accompagnais nos jeunes en formation à une journée de ressourcement au centre-ville de Saigon. Ici, nous nous déplaçons toutes en moto. Je conduis aussi la moto. Ce jour-là, vers 18h30, j’étais seule sur la moto, les autres jeunes étaient deux par deux sur les autres motos. Tout à coup une autre moto est sortie sur ma droite et m’a coupé la route. J’ai dû faire une embardée à près de 90 degrés pour l’éviter et je perdais le contrôle de ma moto, je touchais presque terre quand tout à coup ma moto s’est redressée. Je dis bien « s’est redressée » car au point où elle était à tomber je ne pouvais, de me propre force redresser le guidon seule. Mais… tout s’est fait, j’étais de nouveau droite sur la moto. Les jeunes criaient derrière moi, certaines que je tombais. Et, à leur surprise elle m’ont vue que la moto ne tombait pas. J’en avais le souffle coupé. J’ai dû arrêter pour m’en remettre, ne comprenant pas comment la moto s’était redressée. Une chose était certaine, je n’avais pas pu faire cela moi seule. Je me voyais trop en train de tomber pour que tout à coup la moto soit redressée. Non, ce n’était pas moi qui avait fait cela. Alors je n’ai constaté combien ILS étaient là et je ne le savais pas. ILS sont toujours là c’est bons ANGES! Un seul? Plusieurs? Probablement que quand UN est là, TOUT LE CIEL EST LÀ!

    Au retour à la maison, nous avons raconté à Keiko ce qui était passé, je n’avais pas beaucoup de mots pour raconter car j’étais encore ÉBAHIE, sidérée, par ce qui s’était passé. J’ai seulement dit à Keiko, « tu peux partir en paix, il ne m’arrivera rien même si je suis seule ici avec les filles, je suis super protégée ». Et cela continue!
    Danielle

  16. by Lise Hamel on 8 juillet 2014  2 h 23 min Répondre

    Deux anges se rencontrent:
    Ce matin, je dois rencontrer une personne et j'avoue que je me sens très intimidée, apeurée. Je crois que ça pourrait tourner au vinaigre. J'en tremble. Je ne sais par ou commencer. La rencontre doit avoir lieu. Tout à coup me venit l'idée suivante: Je confie à mon ange Kitoko de renoontrer l'ange de la personne que je dois voir, de parler ensemble, de préparer la rencontre pour nous. Vous pouvez imaginer ce qui est arrivé. La rencontre s'est passée dans un climat angélique, aucun affrontement, aucune accusation, de la bonne entente. de l'écoute et même de la charité. Merci à nos deux amis: Kitoko et le compagnon.
    Lise

  17. by Lise Hamel on 3 juillet 2014  20 h 45 min Répondre

    Merci beaucoup à Ana Maria pour son partage. Je sais combien les anges sont présents dans nos vies. J'aimerais tellement que vous veniez partager vos expériences de visites d'anges, ce sont ordinairement des visites inattendues, surprenantes. Peut-être, qu'ils passent les anges mais on ne les reconnait pas. OH! c'est tellement agréable d'accueillir, de saluer un ange qui vient à moi, très souvent sous le personnage d'un être inconnu. Envoyez votre expérience, elle peut aider d'autres personnes et les amener à être attentives à ces visites.
    Lise

  18. by Ana Maria Gonzales on 1 juillet 2014  10 h 03 min Répondre

    Les anges de ma maison à Shizuoka (Japon) sont venus toutes mettre mes fortes: demain c'est le jour où nous fêterons notre soeur Théresia Ito, la prémière japonaise. Ce sont 60 ans d'une vie donnée goute à goute!
    Demain on vous attend à notre table de la prière et Messe d'action de grâces, et le soir c'est le bon "O Sushi". Après je vous donnerai de nouvelles.

  19. by Lise on 20 juin 2014  9 h 51 min Répondre

    Merci Bel Ange, mon cher Kitoko, Tu m’as rendu l’espoir et la joie. J’étais si désemparée devant une tâche qui me dépasse mais je dois la faire, un rapport financier, quotidien, un travail fait à la main, travail qui représente des heures de concentration. En allant chercher conseil auprès d’une personne compétente, je reçois cette belle offrande… je peux le faire pour vous, ma nièce sera contente de vous aider. Donnez-nous les informations, nous nous en chargeons. La jeune et belle fille m’arrivait aujourd’hui avec une première partie du dossier fait à la perfection. Je n’ai plus qu’à lui fournir à chaque mois, les données de mes comptes avec les transactions quotidiennes. C’est une exigence du Bureau Interne du Revenu. Ce n’est pas du hasard, c’est une visitation céleste. Je lui donne un nom à cet ange: Kitoko. Croyez moi il me visite souvent. Je pourrais écrire le récit de ses visites à tous les jours. .

  20. by Lise on 23 mai 2014  2 h 39 min Répondre

    Je suis heureuse de voir que d’autres personnes arrivent à identifier une visite d’ange. Nous le savons, cet ange, c’est le messager de Dieu et son message est unique : ’’Moi je t’aime et je suis avec toi en ce moment précis où tu te trouves, compte sur moi’’
    Hier, je me rendais en vitesse à la banque. Je devais absolument retirer un montant d’argent pour faire face à une dépense du lendemain matin. J’arrive 15 minutes avant l’heure de la fermeture de la banque. Ouf! Je me trouve chanceuse. Malheureusement, il me manque une signature sur mon bordereau. J’ai oublié de faire signer ma compagne. Malheur! Je propose qu’on téléphone à cette personne et qu’on lui demande son accord… La caissière va trouver sa patronne pour lui demander ce qu’elle en pense. Je la vois revenir vers moi, et dans son visage, je vois que ma requête est impossible. Au même moment, la porte de la banque s’ouvre et c’est ma compagne elle-même qui arrive. ‘Qui t’a demandé de venir’ lui demandai-je? Personne, j’ai senti que je devais venir… Coïncidence! Télépathie! Le message a-t-il été transporté par un ange? Qu’en penses-tu?

  21. by Lucie on 21 mai 2014  16 h 32 min Répondre

    Les anges sont probablement, entre autre les messagers de la providence, qui nous permettent de recevoir des grâces quand on se garde unis à Dieu. Je pense aussi souvent pendant l'offertoire, qu'ils entourent l'autel et suppléent à nos manquements et j'en éprouve beaucoup de respect.

    Quelle joie de savoir que le monde invisible, les anges et les saints sont présents autour de nous.

  22. by Anonyme on 21 mai 2014  2 h 44 min Répondre

    Merci Clémentine et Micheline. Vous avez fait l'expérience de la présence de Dieu dans un événement précis de votre ie. L'ange, c'est justement l'epression concrète de l'amour de Dieu pour nous. Des visites d'anges, on en reçoit tellement dans une seule journée. Il suffit d'ouvrir ses yeux et son coeurs pour le reconnaître.

  23. by Clémentine on 19 mai 2014  20 h 51 min Répondre

    Merci Micheline pour ton partage. Ton expérience sur les anges et celle de Lise me touchent beaucoup. Quant à moi, je n'ai jamais eu une telle expérience. Peut-être je dois les écouter plus attentivement?

  24. by Micheline on 19 mai 2014  8 h 12 min Répondre

    Mon père est décédé en juillet 2013 et quelques mois plus tard, j'ai vu en rêve son ange qui l'accompagnait dans ses activités. Mon père m'a alors annoncé qu'il venait chercher ma mère, sa compagne depuis 62 ans, "très, très, très, très bientôt" mais qu'il se savait pas exactement quand que c'était "le grand manitou" (c'est comme ça qu'il appelait Dieu) qui décidait du moment exact en montrant le ciel. Ma mère nous a quitté en décembre 2013. J'ai su alors qu'il est bien et j'espère qu'il en est de même pour ma mère.

  25. by Lise Hamel on 22 mars 2014  3 h 59 min Répondre

    Je te donne ici un exemple. Dans une seule expérience, 6 anges m’ont visitée.
    J’étais en auto, j’ai laissé des passagers et je devais les reprendre en fin d’après midi à une heure fixe. En m’y rendant, j’ai une crevaison, il fait froid, je n’ai jamais changé un pneu, je ne sais même pas où se trouve la roue de secours…
    1er ange : une dame s’arrête, elle est prête à m’aider mais ne sait pas plus que moi. Heureusement, elle a un téléphone qu’elle met à mon service.
    2ième ange : Impossible de rejoindre mon beau-frère, il est absent me dit sa femme. Un gentil monsieur s’arrête, il est bien vêtu mais il est prêt à intervenir, il trouve la roue de secours mais ça prend du temps. Mais où est le garage qui nous viendra en aide. Il est bientôt 17 heures, c’est la fermeture.
    3ième ange : Le beau frère arrive, finit l’installation de la roue de secours et nous achemine vers le garage. Le propriétaire termine la fermeture et se dirige vers son auto.
    4ième ange : Le garagiste ouvre son garage et reconnait que le pneu est inutilisable. Je dois retourner à la maison, un long voyage de 3 heures. Il n’a pas de pneu du genre dans son garage, c’est l’heure du trafic sur le Queensway entrant à Ottawa. Il offre d’aller lui-même acheter le pneu.
    5ième ange : Pendant ce temps, son ouvrier en profite pour laver la voiture.
    6ième ange : Je n’ai pas assez d’argent pour payer le tout, je n’ai pas de carte de crédit. Le beau-frère règle gentiment la note.
    Ce n’est pas toujours aussi évident que cela. Ça peut être très simple la visite d’un ange. Chaque fois, j’en perçois les heureux effets.

  26. by Lise on 7 mars 2014  20 h 54 min Répondre

    Si tu as atteint un certain âge et si tu as bonne mémoire, tu te rappelles qu’à l’école, durant la leçon de catéchèse, on nous parlait de ce grand ami qu’on appelait : l’ange gardien. Il nous a été donné, disait-on, au moment même de notre naissance. Il nous accompagne toujours et partout. A ce moment là, je ne connaissais pas très bien son rôle mais ça me suffisait de savoir qu’il était mon meilleur ami et qu’il ne me quittait jamais. J’aimais lui laisser une place dans mon lit et sur mon banc à l’école. Un jour, une petite fille s’est aventurée à s’asseoir trop près de moi, donc, sur mon ange gardien. Ce fut l’occasion d’une colère de ma part et d’un violent coup dans le dos à cette intruse qui, a dû aussitôt quitter la place....à suivre

Leave a reply

Your email address will not be published.

 
Seo wordpress plugin by www.seowizard.org.