Co-fondatrice

Chan Tsi Kwan

Chan Tsi Kwan

Chan Tsi Kwan est née à Canton, Chine, le 25 novembre 1899, d’une riche famille non chrétienne. Comme la plupart des Chinois à l’aise de cette époque, son père avait plusieurs femmes. Il possédait de nombreuses propriétés à Canton, ville populeuse du Sud-est de la Chine, ainsi qu’à l’île de Penang en Malaisie, pays de beauté féérique, où il gérait de grandes plantations de caoutchouc. Dès son enfance, Tsi Kwan veut soulager la misère des pauvres et ne craint pas de demander de l’argent à son père pour leur venir en aide. Son père doit se rendre en France, où un cousin est déjà établi avec les siens. C’est donc en prévision de ce prochain voyage que M. Chan cherche un professeur pour Tsi Kwan.Chan-Tsi-Kwan

Elle manifeste le désir d’aller étudier chez les Soeurs Missionnaires de l’Immaculée Conception, en septembre 1912. Elle a alors presque 13 ans. Son secret désir est non seulement d’étudier le français, mais de découvrir le mystère qui habite ces jeunes femmes étrangères. Pourquoi quittent-elles leur pays? Que sont-elles venues faire en Chine? La jeune professeure, Mère Marie-du-Sacré-Coeur, aloTchan-Tsi-Kuanrs S.St-Alphonse-de-Ligori, ne tarde pas à découvrir chez son élève une richesse d’âme exceptionnelle. L’heure de la leçon de français devint vite l’heure de la recherche de Dieu. Avide de connaître ce Jésus qui l’a tant aimée, elle réfléchit et garde tout dans son coeur. Il faudra du temps pour réaliser l’impact vital que notre Congrégation missionnaire a reçu de cette femme d’une fidélité sans faille. Que laisse-t-elle?… une vie marquée d’une rare noblesse de sentiments, d’un courage sans apparat et d’une bonté rayonnante envers tous.

 
Seo wordpress plugin by www.seowizard.org.