1er épisode : Née pour aimer

 
 
 

Introduction : Après 10 ans de service au Canada, dans l’administration de la congrégation, quelle surprise de recevoir une nomination pour la mission aux Philippines. Avec émerveillement, pleine d’enthousiasme, j’accepte dans la joie et la foi ce nouvel engagement. Cette joie n’a pas été de longue durée; la maladie m’a attrapée. Elle m’a isolée de ma communauté, de ma pastorale et je me suis retrouvée en montagne pour un repos nécessaire. Durant ce temps, j’ai été saisie par un désir de ramasser tous les beaux souvenirs vécus depuis mon enfance, la découverte de ma vocation missionnaire, mon travail missionnaire dans différents pays jusqu’à ma dernière mission aux Philippines.. Je désire partager avec vous la richesse de ma vie, étape par étape. Suivez-moi, vous verrez le parcours merveilleux que le Seigneur a tracé pour moi.

********************************************************************************************************************************************

« Je portais dans mes gênes un appel missionnaire, sans le savoir »

Avant ma naissance, il y avait eu l’histoire de ma mère.

Je dois mentionner ici quelques détails car maman a eu une grande influence sur moi, à partir même de ma première cellule de vie. Cette femme a toujours désiré être missionnaire en Chine. Elle entre dans notre congrégation, dès le début de la congrégation. Mais, après un temps assez court, on lui demande de quitter le couvent. Sa santé n’est pas suffisante pour être missionnaire. Un peu plus tard, elle fait une deuxième tentative dans une congrégation de sœurs enseignantes au Québec (car elle est enseignante) mais pour la même raison, elle doit quitter le couvent.

Après quelques années, toujours attirée par les missions de Chine, elle entre de nouveau chez les MNDA. Pleine d’espoir, elle arrive au noviciat et reçoit le nom de Sœur Saint François d’Assise. A peine un mois après, les faiblesses la reprennent et elle doit encore quitter la congrégation. A ce moment notre Mère fondatrice lui dit, comme une prophétie: « allez dans le monde, mariez-vous, j’irai chercher deux de vos filles, ainsi vous paierez votre dette à la congrégation».  

Pour faire l’histoire courte, elle marie son beau-frère quelque temps après la mort de sa sœur qui vient de donner naissance à un troisième enfant. Elle ajoute à cette petite famille douze autres enfants. Pour une femme faible de santé, trop faible pour être missionnaire, elle a pu mettre au monde douze enfants, ce n’est pas si mal. Et je suis la deuxième fille qui entre chez les Missionnaires de Notre-Dame des Anges (MNDA) et remplit la prophétie de notre Mère fondatrice.

Ce n’est qu’après ma profession que je connaitrai ce secret, de la bouche de ma mère. Mère fondatrice confirme cela avec un beau sourire, elle se rappelle. Pour insister sur ce que je dis plus haut, je portais dans mes gênes un appel missionnaire, sans le savoir.

A mon premier départ missionnaire, ma mère me dit, comme elle l’avait dit à ma sœur Thérèse entrée chez les MNDA quatre ans auparavant : « Tu réalises le rêve de toute ma vie : être missionnaire ».

À suivre…

Pour lire l’épisode # 2, cliquez sur ce lien

4 Comments

  1. by Alain Hamel on 13 septembre 2016  18 h 02 min Répondre

    Merci Tante Lise, j'apprends des chose fabuleuse sur ma famille te surtout ma grandmère.

    • by Anonyme on 15 septembre 2016  9 h 04 min Répondre

      Merci à toi Alain pour ton message. Cela me donne le courage de continuer. Tu apprendras d'autres choses en cours de route. Suis-moi
      Tante Lise

    • by Lise Hamel on 15 septembre 2016  9 h 05 min Répondre

      Merci à toi Richard. Tu connais déjà une courte partie de mon histoire. Cela m'invite à continuer le partage.

Leave a reply

Your email address will not be published.

 
Seo wordpress plugin by www.seowizard.org.